Réagir (0)EnvoyeriCalPartager

lundi 26 mars 2018 à 12h

Cantine d'ouverture du festival "A nous la ville !"

Document au format PDF:

50 ans de métropole, 50 ans de projets anti-sociaux pour une ville à l'image de celles et ceux qui la construisent : toujours plus bétonnée, gentrifiée et sécuritaire. Il fallait bien fêter ça...Mais les projets de rénovation urbaine façon bulldozer et mixité sociale forcée, à coups de pression et d'expulsions ne se sont jamais déroulés sans conflits.

Car en face aussi, on s'organise. Hier à l'Alma-Gare, aujourd'hui au Pile, à la Lionderie, à Lille-sud, à Fives... Les quartiers populaires n'ont jamais été les déserts politiques que les pouvoirs publics se sont toujours évertués à décrire, pour mieux ignorer les revendications de leurs habitant.es.

L'Atelier Populaire d'Urbanisme de Fives, organisation de défense des habitant.es de Fives (et d'ailleurs) face aux projets urbains et au mal-logement, vous invite donc à passer une semaine à tenter de dessiner les contours d'une ville populaire, non-marchande, choisie et transformée par celles et ceux qui l'habitent. Projections, débats, cantines, concerts, manifs, balades urbaines seront l'occasion de se rencontrer et de rencontrer celles et ceux qui se battent pour leur logement, leur rue,leur quartier.

De notre côté, ce sont les 50 ans du « Droit à la ville », l'ouvrage de l'ami Henri Lefèbvre, qu'on préférera célébrer. Sans oublier que ce week-end marquera également la fin de la trêve hivernale et la reprise des expulsions de squatteur.seuses, locataires et autres habitant.es précaires pas assez productifs pour la métropole du 21ème siècle. Une bonne occasion pour s'organiser, non ?

Pour cela, quoi de mieux qu'une cantine d'ouverture au local de l'APU Fives, qui comme chaque lundi vous convie à venir vous rassasier en bonne compagnie ? Rendez-vous à 10h pour les plus motivé.es pour mettre la main à la pâte ! Une présentation de la semaine à venir sera également proposée à l'issue du repas.

PS : Vegan et à prix libre !

Source : message reçu le 25 février 15h

Réagir

informations complémentaires et commentaires ajoutés par les lecteurs du site

Réagir

Soyez le premier à réagir