Réagir (0)EnvoyeriCalPartager

dimanche 1er avril 2018 à 11h

Balade urbaine et rencontre avec des quartiers en lutte

11h00 : Balade urbaine, départ métro Saint-Maurice Pellevoisin

Une balade urbaine sur les traces de la bourgeoisie locale, avec la compagnie La Vache bleue. Arrivée prévue à la Bourse du Travail.

13h00 : Cantine à prix libre

14h30 : « Habiter, c'est décider ! » (Bourse du travail, boulevard de l'usine)

Contre la rénovation bulldozer, une discussion avec les habitant.e.s en lutte de l'agglomération lilloise (mais pas que !) :

  • Au Pile (Roubaix), les habitant.es de ce quartier ouvrier sont sommés de quitter les lieux pour laisser place à un projet urbain sensé apporter au quartier la "mixité sociale" tant recherchée par les pouvoirs publics. Mais autour d'une "Table de quartier", attaché.es à leur vie au Pile, des habitant.es s'organisent depuis plus de trois ans pour faire face, défendre leur logement et leurs voisin.es, malgré la dégradation du quartier et les maisons murées...
  • A la Cité familiale de la Lionderie (Hem), une ancienne cité de transit avait déjà connu dans les années 80 une lutte de ses habitant.es pour obtenir la rénovation du quartier et refuser les expulsions. Qu'à cela ne tienne, un nouveau projet arrive en 2016 avec une idée "ambitieuse" : tout raser, disperser les habitant.s de la cité et installer des classes moyennes.
  • A l'Îlot Pépinière (Saint-Maurice Pellevoisin), le dernier bail agricole de Lille, situé non loin du centre Lille-Europe, était sensé disparaître sous les tentacules d'Euralille. Mais depuis plus de 4 ans, ses habitant.es font de la résistance, refusent de céder leurs logements et attaquent toutes les tentatives de travaux mises en place par les aménageurs du projet !
  • Rue Simons (Lille-Sud), c'est encore Euralille qui fait des dégâts : le projet de centre commercial Lillénium qui doit sortir de terre dans ce quartier populaire doit bénéficier d'un cadre chatoyant pour attirer les client.es du tout-Lille. Alors quoi de mieux que d'utiliser l'argent de la Politique de la Ville pour expulser les habitant.es des rues faisant face au projet pour faire de belles façades qui donneront à Lille-Sud une touche plus gentry ?

Dans le cadre du festival "A nous la ville !"

Source : message reçu le 26 février 16h

Réagir

informations complémentaires et commentaires ajoutés par les lecteurs du site

Réagir

Soyez le premier à réagir