Réagir (1)EnvoyeriCalPartager

lundi 12 mars 2018 à 18h

AG de lutte pour organiser le 22 mars

AG de lutte, lundi 12 mars, 18h, Espace des 18 ponts.

Depuis 2016, l'état et le patronat mènent une offensive d'une agressivité rarement atteinte : état d'urgence permanent, loi travail, lois racistes contre les migrant.es, réforme de l'université, privatisation des services publics, réforme de l'allocation chômage...

Alternant répression violente et propagande, le gouvernement compte sur la sidération et la passivité de celles et ceux qui vont subir leur « révolution ». De fait, les manifs sont clairsemées et la police intimide. Le fatalisme semble général.

Marre de la résignation ? Marre des manifs qui trainent la patte et des slogans poussifs?

Le jeudi 22 mars, les principales centrales syndicales appellent à la grève et une manif est prévue à Lille, 14h porte de Paris. Nous voulons un cortège radical, autonome et anticapitaliste. On vous invite à venir en discuter lors d'une AG de lutte, lundi 12 mars, à 18h à l'espace autonome des 18 ponts, 38 rue de Trévise.

Manifestons nos colères et notre imagination. On veut un truc qui ait de la gueule, qui se voit et qui s'entendent ! Du bruit ! Des cris ! Des couleur et de la rage !

Le printemps arrive ! Sortons de chez nous !

Source : message reçu le 9 mars 21h

Réagir

informations complémentaires et commentaires ajoutés par les lecteurs du site

Réagir

Soyez le premier à réagir

Et pourquoi le patronat se priverait-il?

Par Anonyme, le 12/03/2018 à 16:52

Etant donné le panurgisme incroyable du peuple français, le patronat aurait bien tord de se priver de faire se qu'il fait.

Il n'y avait que 150 000 manifestant maximum lors des manifs loi travail...

C'est 3 fois moins que le nombre de millionnaires en euros.

Sans regain de conscience de classe, et sans éducation populaire, on ne verra personne dans les manifestations, à part quelques contre-révolutionnaires déguisés en black-blocks payés pour casser les vitres des hopitaux.

Quand vous parlez de cortège radical, autonome et anticapitaliste, ayez au moins la décence d'orienter les sympatisants à votre initiative, ceux qui n'osent pas venir en manif de peur de se faire virer, vers des structures alternatives au capitalisme.

Pour que les cortèges radicaux grossissent, il ne faut pas une convergence des luttes, mais bien une extension des luttes.

Les seules organisations réellement opposées au système capitaliste sont la FA, la CNT, LO et le NPA.

C'est très louable de faire des manifs et des grèves, mais c'est encore plus important de faire grossir les rangs, et de repolitiser le peuple.