Réagir (0)Covoiturage EnvoyeriCalPartager

vendredi 25 mai 2018 à 19h

Cabaret de l'Union : Esclaves modernes ?

19h - ACCUEIL
20H - PROJECTION - A maid for each (Chacun sa bonne)
Un film de Maher Abi samra, France, Liban, Norvège - 2015 - 67'
21h15 - DÉBAT
En présence de Raphaël Dalmasso, Maître de conférences en droit du travail à l'université de Lorraine

Réservations : Travail et Culture / 03 20 89 40 60 / info@texravailetcultexure.org

Travail et Culture (TEC/CRIAC) en partenariat avec le Collectif 3ciT

ESCLAVES MODERNES ?

Vendredi 25 Mai 2018 - 19h

L'esclavage plonge ses racines dans l'histoire et continue d'exister sous différentes formes. La traite d'êtres humains, la servitude pour dette et le travail domestique forcé n'en sont que quelques exemples. En 2014, l'OIT publie un chiffre choc : le travail forcé permet de réaliser des économies équivalentes à 150 milliards de dollars chaque année. Une économie qui peut s'apparenter à un bénéfice. Comparés à ces « profits », les moyens mis en œuvre par les instances internationales pour lutter contre l'esclavage moderne sont dérisoires. Parmi les victimes de l'esclavage moderne, 71 % sont des femmes, dont une partie est mineure.

19h - ACCUEIL BUFFET

20H - PROJECTION - A maid for each (Chacun sa bonne)
Un film de Maher Abi samra, France, Liban, Norvège - 2015 - 67'

Le travail des domestiques représente un réel marché au Liban, segmenté selon l'origine nationale et ethnique de la travailleuse, qui transforme l'employeur libanais en maître et la travailleuse en sa propriété... Le réalisateur Maher Abi Samra pose sa caméra dans les bureaux de l'agence Al Raed, avec la complicité de son propriétaire, Zein. Il observe et dissèque les composantes de ce système autorisé par l'Etat : Zein fait venir des femmes d'Afrique et d'Asie pour travailler dans les familles libanaises et aide ses clients à choisir sur catalogue celle qui répondra au mieux à leurs besoins. La publicité, la justice, la police sont dans son camp... Etude sur la complaisance vis-à-vis de la monstruosité, "Chacun sa bonne" analyse l'un des miroirs qui compose le kaléidoscope de la société libanaise, révélant un portrait encore plus complexe de la réalité.

21h15 - DÉBAT
En présence de Raphaël Dalmasso, Maître de conférences à l'université de Lorraine en droit du travail

LIEU :
Cinéma Le Fresnoy
22 rue du Fresnoy
59200 Tourcoing

Réservations : Travail et Culture / 03 20 89 40 60 / info@texravailetcultexure.org

VOIR LE PROJET

Source : https://travailetculture.org/Cabaret-de-l-Uni…

Réagir

informations complémentaires et commentaires ajoutés par les lecteurs du site

Réagir

Soyez le premier à réagir