Réagir (1)EnvoyeriCalPartager

samedi 15 septembre 2018 à 15h

Action Attac Lille Métropôle "PAS AVEC NOTRE ARGENT "

Le 15 Septembre 2018 marquera les 10 ans de la faillite de Lehman Brothers point d'orgue de la crise financière, une crise qui se conjugue aujourd'hui avec les crises climatique, écologique et géopolitique. Malgré les promesses des gouvernements de réglementer les banques ou de mettre un terme à l'évasion fiscale, aucun des problèmes fondamentaux du secteur financier n'ont été réglés. Aujourd'hui, le spectre d'une nouvelle crise financière majeure plane alors que de nouvelles déréglementations sont à l'ordre du jour au sein de l'Union européenne.

- "tableau vivant" sur la finance et les banques devant l'opéra, avec prises de parole.

- déambulation joyeuse et festive qui passera par les 4 banques visées par Attac : la BNP, la Société Générale, le Crédit Agricole et HSBC.

- discours approprié prononcé devant chaque établissement bancaire.

Venez nous rejoindre ! La lutte contre la finance, c'est possible et c'est toutes et tous ensemble !

Source : https://www.facebook.com/gisele.hubert.98/pos…
Source : message reçu le 10 septembre 16h

Réagir

informations complémentaires et commentaires ajoutés par les lecteurs du site

Réagir

Soyez le premier à réagir

critiquer, c'est bien beau

Par Anonyme, le 11/09/2018 à 10:04

C'est bien de critiquer, mais sans proposer de solution viable derrière, cela ressemble à des jugements de valeurs gratuits, ancrés dans une pseudo-morale.

Du coup, les gens se démotivent en se disant "on ne peut rien faire".

Viser les banques pour les montrer du doigt et dire "ouh, c'est pas bien" ne fera rien avancer.

Si les agissements des banques gênent tant attac, pourquoi retrouve-t'on si peu de militants d'attac dans la monnaie libre et auto-gérée G1?

Pourquoi les militants d'attac dénigrent autant les partis proposant d'abolir le droit de propriété sur les moyens de production?

Parce qu'un militant d'attac ne cherche pas à améliorer le monde, juste à dénigrer le système sans proposer d'alternative, tout en flattant son ego et sa conscience avec les mots "humaniste" et "eco-citoyen".

Ce n'est certainement pas en peinturlurant les vitrines des banques et des apple stores qu'on fera tomber le capitalisme.